Quels candidats pour quelle victoire ?

BLOG TOGOFACE

Femmes

Syndication

Syndiquer le contenu

Vos informations sur Togosite

TOGO:LISTE DES COUTS DES MAITRESSES DE FAURE GNASSINGBE

Combien coûte une maîtresse de Faure Gnassingbé aux contribuables togolais?

Au regard du harem de plus d’une centaine de maîtresses qu’entretiendrait le jeune Chef de l’État togolais, l’article paru sur le site du MTN: “Zoom sur les femmes de Faure, le président doit arrêter la pornocrate au sommet de l’État et donner le bon exemple” en fait foi; il devient impérieux que les contribuables togolais sachent combien leur coûte une nana de Faure Gnassingbé. Notre objectif est loin de nous intéresser à sa vie privée.

Nous sommes plutôt préoccupés par le respect des règles, le devoir, l’éthique et la responsabilité que lui impose la noble fonction du président de la République. Nous sommes davantage saisis par l’usage qu’il fait des fonds publics constitués par la contribution de tous les Togolais. D’où trouve t –il de l’argent pour entretenir ses innombrables maîtresses au Togo et à l’étranger ?

Pour cerner l’ampleur du problème, nous essayerons de quantifier en terme monétaire combien coûte l’entretien d’une nana dans le giron du président.

Une nana qui sort avec le président dispose à minima de 2 gardes du corps, 2 chauffeurs, un gardien, un jardinier ,un cuisinier , 3 femmes de chambres et une multitude de personnes de la famille proche qui gravitent autour d’elle.

Au niveau du mobilier : deux villas à Lomé et un appartement à l’étranger, au moins 3 véhicules de luxe. L’essence pour ces véhicules, l’électricité, le gaz, et l’eau sont aux frais du pauvre contribuable togolais.

Deux comptes en banque, un au Togo et l’autre à l’étranger. Une carte de crédit illimitée au frais du Togo.

Des voyages hebdomadaires à l’étranger .Billets d’avion gratuits, premières classes, si l’avion présidentiel n’est pas mis à contribution.

Concerts d’opéra en Italie, suivi des soirées de bouga bouga où le champagne coule à flots.

Les nanas adorent le shopping dans les grandes capitales européennes notamment à Paris, Bruxelles, Anvers, New York, Montréal, Beijing, Hon Kong.etc. . L’exemple de Cina Lawson et sa mère qui font régulièrement leur shopping dans les magasins sur les champs Élysées est révélateur.

A cette liste non exhaustive, il faut ajouter les bijoux, les chaussures, les vêtements de mode, les salons de coiffure et de beauté, les gadgets, les outils de communication et de sécurité…etc.

Certaines nanas se sont lancées dans le commerce ou ont investi leur argent dans toute sorte secteur lucratif au Togo. Pour la plupart du temps, ce sont des faillites programmées et l’argent jeté par la fenêtre. Le cas du supermarché construit à la Fille du président John Kuffor à Accra à coup de millions est ahurissant.

Alors si nous faisons le compte de tout cela, nous arrivons facilement au chiffre moyen de 25 000 000 de francs CFA par mois par maîtresse. Ce qui donne un budget annuel de 300 millions par maîtresse multiplié par le nombre de maîtresse, soit une centaine en moyenne.

Les nanas de Faure Gnassingbé coûtent aux Togolais une somme moyenne de 30 milliards par an, soit 5 % du budget national, exercice 2012. Si nous considérons que les Togolais constituent une population de 6 millions, chaque Togolais paye 5 000 CFA au moins pour que Faure entretienne ses femmes. C’est donc légitime pour les Togolais de demander des comptes à Faure Gnassingbé de l’utilisation qu’il fait de leur argent. Cet argent pourrait bien manifestement construire des écoles, des hôpitaux, des centres de santé, fournir de l’eau potable aux populations démunies et soulager la misère des populations. Le président Faure Gnassingbé a choisi plutôt de les investir dans les femmes.

www.mtn-togo.org
VIA peuples observateurs 2010

AddToAny

Share this

Pub

style="display:inline-block;width:728px;height:15px"
data-ad-client="ca-pub-7098819866645923"
data-ad-slot="9885453694">

PUBLICITE

Publicité

Jean-Pierre Fabre, Président ANC TOGO


« La limitation du mandat présidentiel n’est plus une question juridique
mais une question politique et d’éthique. Je dis bien d’étique
puisqu’il faut respecter la parole donnée, les accords signés. Il faut
que cet accord soit aujourd’hui respecté puisqu’un accord politique est
au-dessus de la Constitution et des lois de la République»
Jean-Pierre Fabre

Horoscope

Live Score

Jeux en Ligne

Sylvanus Olympio (1902-1963) : premier président du Togo

suivez-nous sur Twitter

Togosite sur Facebook

PR Newswire